Suite et fin des aventures cambodgiennes

Noël est derrière nous, ça y est ! Nous avons fait de belles découvertes à Siem Reap, mais le Cambodge ne se résume pas qu’à Angkor. Nous poursuivons alors notre séjour en famille, en commençant par le Tonlé Sap. 

Tonlé Sap

Le Tonlé Sap est le plus grand lac d’eau douce d’Asie du Sud-Est. Lors de la saison des pluies, le lac peut atteindre six fois sa taille minimale, soit 16 000 km² ! Sa position, au centre même du pays, nous permet de joindre une ville à l’autre par la voie fluviale (de Siem Reap à Battambang). Mais ce lac est également un lieu de vie, car des dizaines de villages flottants en dépendent. Le quotidien de ces habitants est rythmé par les crues. D’autre part, le Tonlé Sap est une véritable réserve de biodiversité, d’ailleur reconnue par l’UNESCO en 1997.

wp-1579082135964.jpg

Nous concernant, la traversée en bateau du Tonlé Sap est un chouette moyen de rejoindre Battambang. Le début de cette escapade est mouvementé. Il y a énormément d’agitation (on va couler), le bateau tangue beaucoup et l’eau est à ras de la coque. On va couler. Evidemment, nous transportons tout nos bagages avec nous, alors ça fait du poids ! On va vraiment couler là… Je ne suis pas bien du tout, le lac fait tout de même neuf mètres de profondeur. Une vague, et hop je tombe du hamac. On va couleeeeeeeer.

Après quarante minutes, cela fini par se calmer et je ne suis presque pas mouillée. Ok j’ai peut-être un peu paniqué mais j’aurai bien aimé vous y voir !

Bref, le paysage est chouette, il y a beaucoup de maisons flottantes, de personnes passant d’une rive à l’autre sur des embarcations de fortune. Les gens nous observent, et souvent les enfants s’arrêtent de jouer pour nous saluer !

Notre guide fait halte dans un village flottant, à la rencontre de femmes tressant des sacs et autres souvenirs. Nous entrons également dans une école, où les enfants semblent heureux de voir des étrangers.

Sur le Tonlé Sap, nous croisons régulièrement des cages à l’eau (rien à voir avec le cachalot). Il s’agit en fait de cage à crocodiles, élevés en captivité pour leur peau.

Nous reprenons le bateau pour aller voir un temple, sans grand intérêt à mes yeux. Nous avons l’impression de déranger plus qu’autre chose. L’endroit est très pollué, on s’imagine bien qu’il n’y a pas d’éboueurs à dos de crocodile pour faire la récolte des ordures.

Nous continuons notre avancée sur les eaux du lac, en admirant le paysage et les villages. Même si on ne se lasse pas de la vue, après 8h de voyage, nous sommes ravis de mettre les pieds hors de cette barque.

Cette expérience est vraiment chouette à vivre avec un guide local 🙂

BATTAMBANG

Nous n’y restons malheureusement pas car dès le lendemain, nous partons pour Phnom Penh.

PHNOM PENH

Sur le chemin menant à l’actuelle capitale, nous nous arrêtons à Oudong. Cette petite ville proche de Phnom Penh (40 km) a servi de capitale pendant près de 250 ans.

wp-1579082645599.jpg

Une magnifique stupa blanche, protégée par six éléphants, se cache sur la colline de Oudong. Pour découvrir le lieu, il faut d’abord gravir les marches qui nous en séparent. Une fois là-haut, la vue sur la ville offre un chouette panorama.

Nous arrivons vers 16h à Phnom Penh. Nous logeons au bel ‘Anik Boutique Hotel’, en centre ville. Les chambres sont immenses, propres et décorées avec goût. C’est très chic.

Nous posons nos sacs et découvrons nos chambres, puis nous sortons manger. Quoi de mieux que de déguster du riz avec du porc, le tout sur une petite table en plastique ?! 🙂 On flâne dans les rues, on grignote du pop-corn et on rentre se coucher. Dès demain, les visites commencent accompagnées de notre nouveau guide.

Le palais royal

Le palais royal datant du XIXe siècle, sert de résidence au roi cambodgien Norodom Sihamoni. Néanmoins il s’agit également d’une attraction touristique majeure pour les visiteurs de Phnom Penh. L’accès coûte 10$ et divers bâtiments sont présents dans ce complexe. Ce lieu très prisé des photographes en herbe est un parfait refuge de vacanciers chinois. Ainsi, impossible d’admirer quoi que ce soit sans qu’un touriste au flash facile ne s’interpose entre nous et l’architecture.

Nous avons quand même la chance d’admirer de nos propres yeux une belle pagode d’argent et un bouddha d’émeraude.

Avant d’aller nous rassasier, nous découvrons le Wat Phrom, un joli petit temple sur une colline, au milieu d’un grand rond point.

wp-1579082652291.jpg
Le temple et en prime, la vue de mon sac à dos au premier plan !

Le marché russe ou Toul Tom Pang Market

Non, il n’y a pas des russes à chaque entrée du marché. Ce nom viendrait seulement du fait que dans les années 80’s, un grand nombre de touristes russes affluaient en ces lieux. Aujourd’hui cela ressemble à un marché couvert classique. Beaucoup de stand de nourriture, pour notre plus grande joie, sont présents. Comme c’est déjà l’heure de manger, nous choisissons un bol de nouilles remplis de salade et de springs’rolls frits ! Un pur régal. Pour compléter ce repas déjà copieux, nous terminons par un smoothie mangue-banane et des frites de patates douces !

wp-1579083128140.jpg
Ne vous fiez pas aux apparences, c’est délicieux !

Le musée S.21 ou Tuol Sleng

Ce qui est aujourd’hui un musée était hier une prison, et avant cela un simple lycée. C’est la visite historique et culturelle de la journée, riche en émotions. Ce musée vient dévoiler la boucherie des khmers rouges face aux khmers blancs. Certains de ces hommes ont tués et torturés des milliers de personnes pendant le génocide cambodgien de 1975 à 1979. Les images et les cellules de torture, présentées simplement, rendent compte sans artifices de la cruauté des actes infligés aux victimes. Ce musée poignant ne semble pas adapté aux personnes sensibles, les photographies y étant parfois très violentes. L’entrée coûte 5$.

Voici une photographie du panneau concernant la règlementation de la prison à l’époque, ça fait froid dans le dos…

wp-1579083126924.jpg
Les points 6 & 7 donnent clairement le ton …

De l’autre côté du Mékong

Pour terminer la journée, nous prenons le bac qui traverse le Mékong. Nous rejoignons la rive opposée afin de découvrir le bidonville qui sert de lieu de vie aux anciens réfugiés vietnamiens. Ces familles vivent dans des maisons sur pilotis ou pour les plus démunis, dans des barques aménagées.

Les enfants semblent très heureux de nous voir, ils sourient, nous parlent, nous saluent 🙂 Leur terrain de jeu est bien différent de ceux que l’on a connu, ici il n’y a pas de toboggans, mais une vieille pelleteuse à escalader !

wp-1579083127508.jpg
Ca penche un peu de ce côté de la rive non ?!

Manger au Friends Restaurant

Ce restaurant à la particularité de venir en aide aux jeunes en difficultés. Ici des jeunes en formations vous proposent des plats soignés et très bons, mais l’affluence est importante alors pensez à réserver ! Un bel endroit, coloré et animé, avec une carte originale.

SIHANOUKVILLE

Depuis Phnom Penh, il y a seulement 230 km pour rejoindre le sud du pays, Sihanoukville. Mais c’était sans compter sur les pistes qui remplacent les routes et sur le trafic. Ainsi il nous faut 6h pour arriver à l’hôtel.

Le ‘Tamu hôtel’, très chouette, est situé à l’extérieur de la ville, au bord du golfe de Thaïlande. L’accès à la mer est direct, d’ailleurs il y a du sable jusque dans le hall d’accueil. Pour rejoindre nos chambres, il faut passer par l’extérieur. En effet, plusieurs petites dépendances bordent la piscine. C’est très sympa, et à l’intérieur de chaque chambrette, se trouve une salle d’eau sans toit, ouverte sur le ciel !

Il est maintenant temps d’enfiler les maillots de bain direction la plage ! Le sable est blanc et très fins, quelques transats sont à disposition si besoin. Quant à l’eau, elle est si chaude qu’on se rend à peine compte qu’on est mouillé !

Réveillon du nouvel an

Ce soir, nous mangeons au restaurant de l’hôtel, les orteils dans le sable chaud (ce n’est pas une blague), pour célébrer la nouvelle année ! Après un bon repas, on se promène sur la plage où de nombreuses personnes lâchent des lanternes (malheureusement quelques unes tombent à l’eau, je parle des lanternes, pas des gens !!). Mais le plus impressionnant reste les feux d’artifices qui explosent vraiment à quelques mètres de nous ! Un joyeux bordel pas toujours rassurant, mais dont on se souviendra longtemps x)

BONNE ANNÉE 2019 ! (un an déjà s’est écoulé)

wp-1579083128736.jpg
Ceci n’est pas une carte postale

La nouvelle année commence fort, avec un bon petit déjeuner toujours les pieds dans le sable ! Cette première journée est sous le signe de la lecture, de la plage, de la baignade et encore de la lecture ! Après tout les vacances sont aussi faites pour se détendre.

wp-1579083128830.jpg
Happy with you ❤

La seconde journée, nous partons en taxi voir le centre ville de Sihanoukville. Je pense qu’on a jamais vu une ville aussi laide. Les odeurs sont nauséabondes, les rues très sales, les bâtiments à moitié construits ou effondrés, il y a énormément de monde, de restaurants à touristes… Après une bonne balade, nous n’avons pas réussi à trouver un centre d’intérêt digne de ce nom. Bref, heureusement que nous logeons en dehors du centre car franchement la ville ne vaut même pas le détour. 

wp-1579083130254.jpg
Plage et port de tourisme de Sihanoukville

Enfin, dernière journée complète au Cambodge pour la famille d’Antoine. Ainsi, nous en profitons pour écrire des cartes, lire, préparer les sacs. Les vacances se terminent et dès le lendemain, nous partons pour Phnom Penh où les au revoir seront bien difficiles.

Nous concernant, nous passerons la nuit à Phnom Penh au ‘Eighty8 Backpackers’ (que je ne conseille pas) avant de rejoindre le Vietnam.

Ca y est, c’en est terminé avec le Cambodge,

Merci d’avoir lu jusqu’au bout,

A bientôt 🙂

Elisa


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s