Road trip sur la Grande Terre

Petit rappel, le taux de change est de 1 € = 119,33 cfp, et ce taux est fixe. 

Départ prévu de Nouméa au matin du 29 Juin, pour une petite semaine de vacances en amoureux. Nous voulons découvrir la Grande Terre avant de rentrer en métropole dans quelques semaines. Le programme est simple, on charge la Twingo avec le matériel de camping (tente, matelas, duvets, hamac) et direction Hienghène.

Comme Hienghène est à l’autre bout de la Nouvelle-Calédonie, nous décidons d’y aller par étapes, une sorte de ‘road trip’.

1ère journée

Nous partons de Nouméa (au Sud-Ouest de la NC) en direction de Houaïlou, où nous passerons la nuit. Ce petit village de la côte Est est situé à 230 km de la capitale. En conduisant non-stop, le temps de trajet est d’environ 4h, mais si comme nous, les arrêts sont fréquents (autant pour manger que visiter ou prendre des photos) alors le trajet est multiplié par deux. Mais finalement le voyage se trouve être bien plus agréable car on découvre de jolis points de vue.

Plage de Ouano 

La Foa

Petite ville à 1h20 au Nord de Nouméa, La Foa nous a séduit par son charme, sa passerelle, son cinéma au style américain et sa verdure.

– La Passerelle Marguerite, inaugurée en 1909, est nommée en l’honneur de l’épouse du Gouverneur de Nouvelle-Calédonie. Aujourd’hui cette passerelle n’est plus utilisée, mais cela reste un bel attrait touristique pour le village.

– Le Cinéma de La Foa inauguré en 1999, accueille chaque été métropolitain le festival du cinéma ! Personnellement, j’adore son aspect retro-américain au charme hollywoodien, le tout au cœur de l’océan pacifique, entouré de pins colonnaires.

20190629_115937.jpg

– Nous nous sommes posés ici, dans l’herbe, pour notre petit pique-nique ! Pas mal, non ?

20190629_121921.jpg

Les bords de route sur la transversale

Pour traverser d’Ouest en Est la Nouvelle-Calédonie, il existe cinq transversales. Afin de nous rendre à Houaïlou, nous empruntons la transversale reliant La Foa à Canala. Pourquoi ? Il est vrai que beaucoup préfèrent emprunter la transversale reliant directement Bourail à Houaïlou, pour la simple et bonne raison qu’elle est plus rapide. Néanmoins, nous savions que la première est l’une des plus belles, alors nous avons voulu voir cela de nos propres yeux. La route est en effet très agréable par ses paysages. En revanche, la dangerosité des routes rend le trajet compliqué. L’état des routes est aléatoire et les panneaux indicatifs sont quasi-inexistants. Il faut être très vigilant et éviter de circuler de nuit. Avec notre Twingo, nous avons tout de même réussi donc rien d’infaisable mais jamais en dépassant les 50km/h.

Les premières paysages de la côte Est

Il est 16h30 lorsque nous arrivons à Houaïlou, pour y passer notre première nuit. Nous avons réservé ‘Chez Christelle’ mais à notre arrivée, personne d’autre qu’une bande de chiens ne nous accueille. Pas vraiment rassurés à cause des aboiements soutenus des cinq canidés, nous appelons la propriétaire qui nous invite à entrer, monter notre tente, sans nous préoccuper des animaux qui vont se calmer tout seul. Après quelques minutes nous voici installés, prêt pour la nuit. Le lieu est chouette, calme, et les propriétaires (enfin revenus) sont très gentils.

20190630_071019.jpg
Les emplacements « Chez Christelle »

Prix : pour 2 personnes en tente ‘Chez Christelle’ : 2000 cfp (17 € avec douche chaude, toilette, wifi).

/!\ Pour les réservations dans les campings (qui se trouvent être souvent des terrains chez des particuliers), il vaut mieux appeler à l’avance, réserver, et rappeler la veille de sa venue pour s’assurer de leur présence. Dans la culture kanak, on n’accorde pas la même importance aux clients qu’aux obligations familiales, donc en cas d’évènements tels qu’un mariage ou un enterrement, les particuliers peuvent s’absenter sans prévenir malgré les réservations.

2ème journée

Nous prenons la route à 8h20 direction Hienghène, où nous passerons trois nuits. La route est chouette, on longe l’océan. 

Sur le chemin, nous profitons de quelques lieux notables :

Cascade de Bâ

Plage de Tieti

Le long de la route du côté Est de la Nouvelle-Calédonie, nous traversons régulièrement des tribus, des petits panneaux à l’entrée nous en indique le nom. Certaines personnes disposent des fruits, des légumes, des coquillages, des gâteaux ou encore des plantes sur des étales en bois à l’entrée ou la sortie des tribus. Un prix fixe est indiqué et une boite est à disposition en libre service pour payer lorsque l’on se sert. Personne derrière le comptoir, l’honnêteté prime.

Ainsi, nous nous sommes arrêtés régulièrement pour observer les coquillages, acheter des fruits (pomme-liane), ou encore tester des gâteaux ! Nous avons également pris le temps d’apprécier la beauté du paysage grâce aux nombreux points de vues présents sur la route, et ce, jusqu’à Hienghène ! 

Nous arrivons au camping ‘Babou Côté Océan’ pour 12h, nous installons notre tente sur le grand terrain, mais les meilleurs emplacements sont déjà occupés. Nous déplacerons la tente demain, au plus près de la mer, sur le sable.

20190701_135304.jpg
Emplacement de rêve

Prix : l’emplacement par nuit, pour deux personnes coûte 1400 cfc, soit 4200 cfp pour trois nuits (35€).

Le camping propose également des prestations telles que des balades en bateau ou de la plongée. Nous réservons donc notre place pour plonger demain, car désormais nous avons notre Niveau 1 en poche !

Lindéraliques

Les lindéraliques sont des falaises de roches calcaires noires, imposantes et incroyables, à l’allure jurassique.

A deux minutes du camping en voiture, une aire de repos met à disposition des tables de pique-nique et des poubelles pour quelques francs. Nous mangeons donc face aux lindéraliques, un lieu idéal (photo en haut à gauche) pour déguster un sandwich au pâté.

Ce décor est dingue, c’est superbe non ?

/!\ INFO PRATIQUE : A partir du moment où vous vous éloignez de Nouméa pour plusieurs jours, prévoyez de la nourriture non périssable ou du moins qui se conserve à température ambiante quelques jours. Vous ne trouverez que très peu de magasins pour vous approvisionner correctement sur la côte Est, voir pas du tout. Il y a quelques dépanneurs mais ils ne sont pas ouverts tous les jours et surtout le choix comme le stock est limité. Heureusement nous y étions préparés, nous avons alors emporté du pain, des boites de maïs, de thon, de pâté, de sardines et quelques biscuits. Ce n’est ni sain, ni végétarien, ni écolo, ni délicieux, mais ça dépanne et ça nourrit quand même. Par chance, certains jours, vous pourrez trouver des petits marchés ou de la nourriture sur des étales en bordure de route 🙂

Bac de Ouaïème

Ce bac est le dernier en Nouvelle-Calédonie, il fonctionne H24 et 7/7 jours gratuitement. Les passeurs sont adorables et discutent volontiers. Le temps de traversée est d’environ cinq minutes.

Cascade de Tao

La cascade est située à quelques kilomètres au Nord de Hienghène, après le bac. L’entrée est de 200 cfp par personne, et il faut randonner vingt bonnes minutes pour atteindre le point de vue sur la chute d’eau. L’endroit est super joli et on ne regrette pas cette marche quelque peu laborieuse sous la chaleur !

Poule de Hienghène

Impossible de venir à Hienghène sans aller voir cette fameuse ‘Poule’. Il est indéniable que sous un certain point de vue, la ressemblance avec l’animal est flagrante ! La vue est chouette, surtout au crépuscule.

A la nuit tombée, nous décidons de faire un petit feu de camps avant de manger, histoire de nous réchauffer ! Je me suis fait des copains, et en plus ils me tiennent chaud !

20190701_192833.jpg
Femme à chats

3ème journée

Debout à 6h pour observer le soleil se lever sur la mer. Il est tôt, et nous avons déjà les pieds dans le sable. Ce moment n’appartient qu’à nous, nous sommes seuls face à l’horizon tandis qu’une lueur orangée perce le ciel.

Nous déjeunons rapidement avant d’aller à l’accueil pour le départ de la plongée à 7h30. Nous sommes trois, et le moniteur. Une fois équipés, nous partons en bateau jusqu’au premier spot. La journée s’annonce belle et la mer est étrangement calme.

1. L’Anse aux baleines → une magnifique plongée avec de belles architectures sous-marines, des cavités, des arches, et de nombreuses gorgones, ainsi que des nudibranches. 1h – 24m de profondeur.

Après un petit en-cas et un changement de bouteille, nous repartons sur un autre spot en bateau, à quelques mètres.

2. Une plongée à l’épreuve de ma claustrophobie, mais qui s’est déroulée sans accros. Nous avons traversé une grotte à la lampe torche, observé quelques requins, une murène, une anémone électrique, un poulpe, des bancs de poissons, et un Napoléon (poisson en danger d’extinction pouvant atteindre 2.5m). 1h – 23m de profondeur.

Malheureusement je n’ai pas d’images à vous offrir, mais fermez les yeux, visualisez le grand bleu, des petites bulles qui remontent à la surface et un requin au loin qui avance lentement. Vous y êtes 🙂

Nous rentrons épuisés mais la tête pleine d’images magnifiques et de souvenirs. La matinée comprenant 2 plongées avec l’équipement est facturée à 15.000 cfp (125€) ; nous avons passé un superbe moment avec un moniteur à l’écoute et présent, je recommande donc à 100% le club Babou malgré le prix un peu excessif à mon goût.

Le reste de l’après-midi sera consacrée à faire l’étoile de mer dans le hamac, un bon livre en main.

4ème journée

Nous aimons nous lever tôt, prendre le petit déjeuner sur la plage face au levé du soleil. Puis nous partons au petit marché pour s’approvisionner. Nous voilà avec des nems, un avocat, une chouchoute (christophine), une salade de sardines crues et des beignets à la banane. Les sacs pleins, c’est partis pour une matinée randonnée.

Radonnée Ga Wivaek

Nous décidons de faire la randonnée du sommet de Ga Wivaek (de toute façon il n’y a pas beaucoup d’autres choix niveau rando). La matinée s’avère alors sportive, surtout sous une belle chaleur avec des températures à 30°, un bonheur. Nous arrivons au sommet au bout de 2h, avec une magnifique vue à la clef.

 

Pour en profiter au maximum, rien de tel que de déguster des nems en profitant de la beauté de la baie de Hienghène. La durée totale de la randonnée est de 3h pour de bons marcheurs. C’était vraiment une rando agréable, nous étions seuls au monde. Attention à prévoir couvre-chefs et crème solaire, la randonnée étant bien exposée au soleil. 

La faim nous gagne, alors nous retournons au coin pique-nique de la veille. Dégustation de la salade de sardines crues, qui ne ravira que la moitié de la troupe (à savoir Antoine). La chouchoute n’a rien d’extraordinaire, c’est un peu fade, alors que l’avocat est un véritable bonbon. Je ne parle pas des beignets à la banane, gras au possible mais si plaisants en bouche !

Canöé le long des lindéraliques

Après un bon repas, nous profitons qu’il y ait des canoës à louer pour nous détendre. Pour la location, rendez-vous dans la petite maison située sur la colline de l’autre côté du parking. Nous sommes accueillis par une femme nous laissant libres de choisir nos pagaies. Nous avons eut le loisir de profiter sans se presser car le prix reste le même quelque soit le temps que l’on utilise le matériel. Ainsi, pour 1000 cfp par personne, nous disposons librement des canoës. Nous prenons notre temps, nous approchons des lindéraliques pour les voir de plus près. L’air semble si pur, l’ambiance est paisible, on se sent vraiment bien. Nous allons jusqu’à la jetée dans l’océan, nous nous arrêtons même pour marcher sur la plage et prendre des photos.

Le retour à contre-courant est comique et sportif, mais nous passons un moment agréable sous ce beau soleil. Néanmoins, nous commençons à fatiguer, il est temps d’aller retrouver notre hamac.

La soirée se termine en douceur, et pour conclure en beauté cette escale à Hienghène : sandwich au pâté dans la nuit, à observer les constellations. Les bonheurs simples.

5ème journée

Nous quittons Hienghène la tête pleine de souvenirs, vers 8h. Pour retourner sur la côte Ouest et rejoindre Bourail, nous prenons la transversale ‘Koné-Tiwaka’, plus facile que la précédente.

Cette nuit, nous avons réservé au camping ‘Le Rêve de Némo’ de Poé (lieu-dit de Bourail). Poé est située le long de la plage, face à la barrière de corail. Le lieu est chouette, mais la marée est basse. Nous arrivons pour 12h, le temps d’installer la tente et de prendre nos marques avant de se reposer sur la plage.

20190703_135250.jpg
Outre cette tête de débile, la brouette est un merveilleux moyen de transport de tente x)

Prix : pour une nuit, l’emplacement pour deux personne coûte 2280 cfp (19€). Certes nous sommes seuls et des sanitaires propres sont à disposition, mais nous trouvons cela légèrement excessif.

L’après-midi, nous prenons le temps d’observer les merveilles qui se trouvent sous notre nez à marée basse, comme les bénitiers, les poissons clown noirs ou encore les coraux roses. La fin de journée est plus calme, nous nous accordons un peu de repos.

6ème journée

Réveil à 6h30 pour aller faire du snorkeling pendant que la marée est haute. L’eau est d’une transparence incroyable, on n’a jamais vu ça. C’est une piscine à ciel ouvert de plusieurs kilomètres de long. Au bout d’une heure d’émerveillement nous commençons à avoir vraiment froid, mais au moment de repartir nous apercevons un requin-citron à quatre mètres de nous. Joie et frayeur se mêlent, mais ce qui est sûr c’est que ça nous a bien aidé à palmer plus rapidement ahah !

20190704_075457.jpg
Poé à marée haute

Pique-nique au Bonhomme de Bourail

La tente repliée, nous quittons Poé pour un pique-nique au pieds du Bonhomme de Bourail. Cet endroit est super joli, situé entre la Baie des tortues et la plage de la Roche Perçée. Nos petites vacances en amoureux se terminent, nous en avons bien profité. Et puis surtout, ce n’est pas vraiment la fin car nous attendons la venue de la famille d’Antoine pour découvrir encore plein de beaux endroits et vivre pleins de supers expériences (this is a teaser) 😉

Merci d’avoir lu jusqu’ici et n’hésitez pas si vous avez des questions, je vous répondrais avec joie.

Bisous 😀

Elisa

20190630_094009.jpg
La côte Est… *-*


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s