Lampang, à l’écart du tourisme de masse

Lampang est notre dernière ville à découvrir en Thaïlande, à mi-chemin entre Chiang Mai et Bangkok. Située dans la province Nord du pays, cette petite ville est différente de ce que l’on a pu voir, moins touristique. En effet, ce n’était surement pas la haute saison car nous étions quasiment les seuls occidentaux, contrairement aux touristes chinois plus nombreux.

20181212_173602.jpg
Temple en face de notre logement

Pour nous y rendre, nous choisissons la compagnie ‘Green Bus’ du fait de sa bonne notation sur internet. Nous ne regrettons absolument pas ce choix. D’une part les agents  sont sérieux, étiquettent les bagages, vérifient avant le départ les titres de transport et d’autre part, une petite viennoiserie ainsi qu’une bouteille d’eau sont offertes durant les 6h de voyage depuis Chiang Raï.

Pour des raisons de planning, nous ne restons en ville que 24h, tout juste le temps de nous imprégner de l’ambiance. Nous arrivons sur place en fin de journée, et quoi de mieux qu’un tour sur le marché pour s’acheter du pad thaï et autres mets atypiques ?! Nous testons donc les brochettes de champignons roulés dans du jambon, le maïs au beurre ou encore les œufs de caille frits… bon, je ne vous cache pas que c’est particulier en goût, mais l’important c’est d’essayer 🙂

20181212_201032.jpg
Brochette champignons-jambon

Petit aparté : je m’excuse pour la mauvaise qualité des photos, notamment celles prises le soir avec une lumière artificielle en extérieur. Un jour peut-être deviendrons nous des professionnels de la photo ? 

Le soir même, un spectacle semble se préparer dans notre rue, alors nous allons voir cela de plus près. Nous assistons à un joli spectacle chinois tout comme plusieurs dizaines d’autres curieux. Je vais tenter de vous décrire l’ambiance particulière du moment, l’atmosphère chaleureuse et pourtant irritante à cause du brouhaha.

Description du moment : le public forme un cercle autour d’une scène improvisée. Environ une vingtaine de personnes participent à la mise en place de l’événement, « équipe technique » et artistes. Tout d’abord, nous assistons à diverses acrobaties exécutées, par des hommes, sous forme de combats. Ensuite un petit dragon, contrôlé par deux hommes en dessous, entre en scène. La prouesse se trouve dans le mouvement articulaire créé par les acrobates pour donner un aspect vivant à l’animal. En effet, ils sautent de poteaux en poteaux (ces derniers allant de 50 cm à 2m) sans sécurité… On a eu un quelques frayeurs, c’était très impressionnant !

20181212_204906.jpg
Petit dragon sur le poteaux le plus haut ! L’émotion est à son comble !

Enfin, d’autres acrobates entrent en scène et se jettent dans des cerceaux en feu ou cerclés de couteaux… Et le clou du spectacle, la mère dragon (d’environ 8 mètres de long) contrôlée par 15 personnes cachées en dessous, sort de la « grotte » (matérialisée par une toile noir) puis enflamme la ville de ses feux d’artifices. Le dragon termine en dansant dans la foule, illuminant le public de ses lumières. Un moment fort sympathique et haut en couleur 🙂

Le lendemain nous louons gratuitement des vélos à l’office du tourisme pour la journée. Nous décidons d’aller explorer les environs à travers les différents temples. Mais une journée ne commence pas bien sans un petit-déjeuner digne de ce nom, donc arrêt obligatoire chez un marchand de buns !

Au programme de la journée, les temples Wat Chang Tham, Wat Pratupong, et le plus connu, le Wat Phra Kaew Don Tao. Puis nous sommes allés visiter une maison de style birman, Ban Sao Nak, construite en 1895. L’entrée est de 50 bath mais boissons et biscuits sont offerts. La visite est libre, chacun déambule à sa guise entre les différentes pièces de la maison. A l’extérieur, comme partout ailleurs dans la ville, des calèches tirées par des chevaux attendent patiemment leurs clients. Ce moyen de transport autrefois utilisé pour effectuer de longues distances et aujourd’hui populaire auprès des touristes.

Nous reprenons nos vélos direction le Wat Chetawan, le Wat Sri Gerd et le Wat Pah Fang. Comme partout en Thaïlande, il y a énormément de temples, ce qui rend les choses assez difficiles au moment de mettre des noms sur les photos :/ Enfin, avant de rentrer nous faisons un détour par un chouette parc, idéal pour se reposer, lire ou faire du sport.

Si ma mémoire est capricieuse pour certaines choses, d’autres néanmoins sont plus marquantes… Notre palais se souvient encore du goût de la petite soupe Khao Soï, dégustée le long de la rive, qui a failli nous brûler à tout jamais x) C’est sur ce souvenir culinaire que je vous laisse et vous remercie d’avoir suivi nos aventures en Thaïlande. Nous quittons donc le royaume du Pad Thaï pour rejoindre le Cambodge, haut lieu du Beef Lok Lak.

Bonne lecture,

Bonne journée et bisous à tous,

Elisa


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s