A la frontière birmane, les villages de Paï & Mae Hong Son

Après Chiang Mai, nous partons plus au Nord encore, pour Paï et Mae Hong Son. Le trajet pour rejoindre ces villes se fait en minibus depuis Chiang Mai et c’est un véritable cauchemar : les routes à flan de montagnes, les chauffeurs roulant bien trop vite, l’espace confiné du minibus… Moi qui ne suis habituellement pas malade dans les transports, je ne fais pas la fière…

PAÏ

1ère auberge trouvée et ce à peine arrivé, la Up 2U située au bord de la route et le long de la rivière. Si le lieu est paisible et agréable, propre et confortable, nous n’y restons qu’une nuit à cause du bruit des voitures et de l’ambiance babos que je n’aime pas. Le prix par lit est de 220 Bath.

Le marché de nuit de Paï

Tous les soirs des petits vendeurs de street food sont alignés dans la rue principale, l’endroit idéal pour goûter des spécialités thaïs (mais pas que). En effet, nous avons particulièrement aimé le smoothie banane – PB (beurre de cacahuète) très copieux, le poulet frit en triangle et le mango sticky rice. De toute façon il y en a pour tous les goûts, il faut tester un maximum de chose !

2ème établissement, le Twin Hut situé de l’autre côté de la rivière, plus proche du centre ville. Le lieu est calme mais le bungalow pour la nuit spartiate.

Heureusement, le gérant est sympathique et le prix est correct : 350 Bath la nuit. De plus, le petit déjeuner proposé (en supplément) le lendemain est très bon et change du pain, avec cette fois-ci du yaourt, du muesli et des fruits exotiques.

Que faire à Paï ?

Les alentours sont plus riches en découverte que la ville en soi. En effet, à part de la  »bouée sur rivière » (tubing ?) et se détendre au bord de l’eau il n’y a rien de plus à faire. L’idéal est alors d’avoir un moyen de locomotion pour se balader à travers la campagne thaïlandaise.

Canyon de Paï

Pour y accéder, le mieux est d’avoir un scooter mais comme nous n’avons pas le permis adéquat nous sommes sportifs, nous avons opté pour le vélo. C’est une excellente idée, il fait 35 degrés et les routes sont en pentes, nous arrivons donc dégoulinants de sueur x)

20181204_120739.jpg

Le lieu est accessible gratuitement, mais ne vous attendez pas à y trouver un véritable canyon à l’américaine. Il s’agit plutôt d’une crête rocheuse couleur sable. Par contre, la vue vaut le détour et l’endroit est tout de même très chouette. Faîtes attention à ne pas glisser car le sol est glissant et étroit, ce serait dommage de finir éclaté contre un arbre dans la forêt en dessous !

The Land Split

Sans le savoir, nous découvrons cet endroit alors que nous cherchions un banc pour manger. Nous sommes accueillis par une gentille jeune fille qui nous fait goûter au jus de roselle. Ensuite, nous allons voir de plus près les vestiges d’un tremblement de terre, créant une faille dans la terre. Aujourd’hui cette faille semble faire partie intégrante de la nature, avec des bananiers pour habitants. L’accès est libre mais un petit quelque chose est bienvenue lors de la dégustation du jus 🙂

Cascade de Sembok

Toujours sur nos vélos, les cuisses en feu, on parvient enfin à la chute d’eau. L’accès est libre donc assez fréquenté par les touristes. L’endroit est tout de même mignon, parfait pour une baignade rafraîchissante.

20181204_133349.jpg

Sur la route du retour, de jolis paysages s’offrent à nous. Une manière de nous récompenser de nos efforts physiques pour visiter la ville ? On va dire que oui.

MAE HONG SON

La route pour accéder au village n’est pas meilleure que la précédente, il faut resté focus sur le paysage sinon on se transforme vite en Vomito.

Notre guest house pour deux nuits, complètement excentrée est située sur une colline au dessus du village. Le lieu est paisible et propre, le propriétaire très gentil nous surclasse car nous sommes seuls. Des fruits sont à notre disposition ainsi que des vélos.

Que voir à Mae Hong Son ?

A l’instar de Paï, je pense qu’il est plus aisé d’avoir un moyen de locomotion pour visiter les alentours. Néanmoins, nous qui sommes restés sur place, avons pu voir profiter de très jolis paysages !

20181205_180544.jpg
Des nuit sous les lampions

Le Lac Nong Jong Kham

C’est la seule attraction du village, mais c’est superbe. Il y a des temples autour et le soir un petit marché. Le programme est tout trouvé, lecture et promenade.

Fun Fact : En Thaïlande, lorsque sonne 18h, l’hymne national retenti. A ce moment précis, tous les habitants s’immobilisent alors et se taisent jusqu’à la fin de l’hymne.

Wat Phra That Doï Kong Mu

Temple très chouette avec vue sur Mae Hong Son et son lac. L’endroit est calme alors on prend le temps d’admirer la vue. Pour l’atteindre, il faut gravir quelques dizaines de marches, mais ça élimine les gourmandises du marché, c’est bon pour nous !

Fun Fact 2 : le soir nous allons dîner dans un petit snack pas très loin de la GH, on y retrouve le proprio et un couple de touristes arrivé dans la journée. Au moment du retour, le propriétaire tient à nous ramener, nous montons alors à 3 sur son scooter, moi en sandwich !

Voilà, c’était bref mais reposant, loin de l’agitation des plus grandes villes et plus proche de la nature. Après Mae Hong Son à la frontière birmane, direction Chiang Raï à la frontière laotienne.

20181206_153155.jpg

A très très vite,

Bisous,

Elisa 🙂


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s