1 semaine à Ho Chi Minh

Dernière étape de notre voyage à travers l’Asie, le Viêtnam. Si à l’origine nous imaginions y rester au moins trois semaines, la réalité est toute autre. Pour éviter de payer au prix fort les billets d’avion vers la Nouvelle-Calédonie et pour nous laisser le temps de nous installer là-bas, nous avons raccourci notre voyage.

Ainsi nous avons 1 semaine pour découvrir le pays, ce qui est mission impossible. Une décision s’impose, alors nous optons pour ne visiter qu’Ho Chi Minh (ou Saigon pour les locaux). En huit jours nous aurons bien assez de temps pour nous imprégner de la ville en la visitant et en goûtant ses spécialités !

Pour commencer, voici la Nguyen Hue Street, la rue touristique de Saigon. On y trouve des boutiques, des cafés, des touristes et une esplanade entièrement piétonne. Levez ensuite la tête pour découvrir ce beau monument qu’est l’hôtel de ville. Mais ce n’est pas tout, nous avons aussi aperçu un étrange immeuble qui regroupe en fait, des dizaines de cafés à chacune de ses terrasses !

Cette rue mène jusqu’à Notre Dame de Saigon, une grande cathédrale du XIXe, dans un style à la française ! Evidemment, elle était en travaux (et un grand merci à notre chance légendaire) impossible donc d’approcher ou de distinguer l’intérieur. Ce n’est pas très grave car juste à côté, se trouve la Poste Centrale construite à la même époque, et dont la charpente est signée Gustave Eiffel. L’intérieur est un site attractif pour les touristes car vous y trouvez des boutiques de souvenirs de tous les côtés. Il est tout de même possible d’envoyer des lettres ou d’acheter des timbres, comme une poste « normale » 😉

Nous décidons de quitter la ville dès le lendemain pour passer deux nuits à Vung Tau, au bord de la mer. Le prix du bateau est de 230 000 Dong par personne. A 2h en speed boat, Vung Tau est une petite ville, surtout animée le week-end car les locaux aiment s’y rendre pour s’éloigner des nuisances citadines. Nous espérions pouvoir nous rafraichir dans la mer, mais c’était sans compter sur le vent, les vagues et les petits drapeaux avec une tête de mort plantés dans le sable… Nous ramassons des coquillages, c’est sympa aussi comme activité 🙂

Finalement nous trouvons une occupation dès le lendemain : visiter la version vietnamienne du Christ Rédempteur de Rio ! Perché sur sa colline, il nous faut gravir les 881 marches avant de rencontrer le Christ. Ensuite, il est possible de grimper à l’intérieur jusqu’à ses bras pour observer la ville du haut de ses 32 mètres. C’est très chouette, mais ça se bouscule en bas pour la vue et le vertige nous guète sérieusement, donc nous redescendons tranquillement.

En se baladant dans la ville nous apercevons un marché et surtout le stand d’une femme qui semble faire des desserts 😀 Il est inévitable de goûter quelque chose parmi tout ce qu’il y a ! Du coup ce sera du lait de coco au tapioca avec de la banane violette et de la patate douce, le tout pour 10.000 Dongs (0,40 centimes).

De retour à Saigon, certaines visites s’imposent. Nous commençons par aller voir le Palais de Réunification. D’abord construit par les français colonisateurs, pour le roi cambodgiens Norodom Ier, il fût utilisé comme résidence des présidents du Viêtnam du sud, et aujourd’hui c’est un monument historique. La visite est sympa, mais je pense qu’avec un guide cela permettrait de réellement comprendre le rôle de ce bâtiment et l’histoire qui en découle. Le prix de l’entrée du Palais est de 40.000 Dongs par personne.

Ce qui est chouette dans cette ville c’est qu’il y a des parcs partout ! Cela nous a permis de nous reposer à plusieurs moments et d’aller lire tranquillement, ou encore d’y savourer un smoothie frais.

20190113_134540.jpg
Un dernier Thaï Tea aux Bubble avant de quitter l’Asie, savouré dans un parc.

Il est évident que si vous passez par Ho Chi Minh, vous entendrez parler du Ben Than Market. C’est le marché à touristes, celui où vous paierez vos souvenirs plus cher qu’ailleurs mais dans lequel il est possible de s’assoir pour déguster un jus de fruit à un prix correct. Rien d’extraordinaire, mais on a trouvé de quoi faire notre bonheur, tout en négociant bien-sûr 🙂

Un matin, nous nous levons pour aller jusqu’à Chinatown en Grab, histoire de voir le vrai marché local, le Binh Tay Market. Ici c’est de la vente au gros, mais c’est garantie authentique, alors une petite promenade entre les étales colorés est un régal pour les yeux. Rien ne manque, que ce soit des tongs, des baguettes, des fruits secs, des chapeaux, des bonbons en sacs, des crevettes de toutes les sortes, vous en trouverez par milliers… Un énorme bazar qui nous rappelle bien que nous somme en Asie.

Les alentours sont à l’image de l’intérieur, ça grouille, et notamment de scooters. Les scooters c’est surement le moyen de transport préféré des habitants car ils prennent tellement de place que les trottoirs sont devenus des raccourcis empruntés de tous. Sur la route, gare à vous ! Si jamais vous voulez traverser à un passage piétons, le mieux est de courir et de fermer les yeux, de toute façon les véhicules ne s’arrêtent pas. Je plaisante bien-sûr, ouvrez les yeux et allez y par étape, même si ça prend 5 minutes.

2019-01-24 07.16.30 2.jpg
Un trottoir ? Non… Un parking !

Pour notre dernière journée nous décidons d’aller au Jardin botanique, qui par ailleurs est aussi un zoo. Enfin ça c’est ce que je croyais, car en réalité c’est plutôt un Zoo avec une petite, très petite, partie botanique. Le prix d’entrée pour un adulte est de 30.000 Dong. Cet endroit est largement pensé pour les enfants car il regorge d’animations. Le parc est immense, la promenade est sympa et relaxante. Les conditions de détentions des animaux sont parfois plus que douteuses, notamment chez les félins ou les crocodiles, mais on l’aura compris la protection animalière n’est pas une priorité dans ces pays (Asie du sud-est) lorsqu’il faut prioritairement penser à se nourrir et se développer…

Nous sommes loin de notre hébergement, alors nous marchons pour découvrir un quartier dans lequel nous ne reviendrons pas. Il paraît que la Pagode de l’Empereur Jade vaut le coup d’œil. Je dis, il paraît, parce que je n’ai pas compris l’engouement touristique sur les réseaux et internet. Certes, c’est un monument religieux rose avec pleins d’encens, mais je pense que l’on ne vient pas pour ça. En effet, un grand bassin à l’entrée contient d’énormes poissons-chats attirant sans doute les curieux aquariophiles.

Cette semaine au Viêtnam était aussi sous le signe de la découverte culinaire, alors voici quelques plats et lieux sympathiques en ville où nous avons bien mangé.

Asian Food Town, Underground food court, un poil cher mais bon (4 Phạm Ngũ Lão Khu) :

Pho Hai Tien (14 Bùi Viện), notre premier Pho : 

Et le meilleur pour la fin, le véritable bonheur des pays asiatiques, la bouffe de rue, manger sur un trottoir et des chaises en plastique pour enfant… :

Voilà c’est ainsi que j’achève ce récit sur notre semaine à Ho Chi Minh. Il nous tarde déjà de revenir pour découvrir le reste du pays, et surtout le nord… 😀

A bientôt !

Elisa


4 réflexions sur “1 semaine à Ho Chi Minh

  1. Tres beau récit de cette ville entre modernité et tradition….j’adore les petite chaises en pleine rue et les bons desserts ! Au moins c’est typique 😉 Merci pour toutes vos belles photos et vous avez l’air bien détendu et bronzes… gros bisous

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s